Bilan des défaillances et sauvegardes d'entreprises en 2012

Actualité juridique

Imprimer cet article

Bilan des défaillances et sauvegardes d'entreprises en 2012

Le nombre d'entreprises ayant fait l'objet d'une procédure de liquidation judiciaire, de redressement judiciaire ou de sauvegarde en 2012 a peu augmenté, mais reste élevé.

Au vu du bilan dressé par la société Altares (spécialisée dans la collecte, le traitement et la mise à disposition d'informations sur et pour les entreprises), 59 780 procédures de redressement et de liquidation judiciaires ont été ouvertes en 2012. Un nombre très élevé, mais qui, curieusement, a peu augmenté par rapport à 2011 (58 195) en dépit d'une conjoncture particulièrement difficile. Et qui reste en deçà du record de défaillances d'entreprises enregistrées en 2009 (62 313).

Plus précisément, ce sont 41 305 procédures de liquidation judiciaire (directes) et 18 475 procédures de redressement judiciaire qui ont été dénombrées en 2012. Quant aux procédures de sauvegarde, leur nombre est relativement stable et s'établit à 1 498 (1 419 en 2011).

Comme chaque année, la très grande majorité (92 %) des entreprises défaillantes en 2012 sont des micro-entreprises sans salarié ou des TPE de moins de 10 salariés. Toutefois, les PME de plus de 50 salariés ne sont évidemment pas épargnées, 482 d'entre elles ayant déposé leur bilan en 2012, soit 18 % de plus qu'en 2011.

La construction (29 % des défaillances) et le commerce (23 %) sont les secteurs qui ont connu le plus de procédures de redressement ou de liquidation judiciaires en 2012. Le transport et la logistique, qui avait bénéficié d'une embellie en 2011, est victime d'un retournement de situation, avec des défaillances en hausse de 11 % en 2012. L'industrie, en particulier manufacturière, continue, quant à elle, de résister (- 1 % de défaillances en 2012) après les baisses de 2010 et de 2011.

Article du 29/01/2013 - © Copyright SID Presse - 2013